20171106_165337

Initialement ce dernier devait se tenir le 15 décembre 2017 avec le précédent Directeur mais ce dernier terminait sa "mise à disposition" sur notre site le 12 décembre.

Notre Directrice d'établissement intérimaire jusqu'à la prise de fonction de notre nouveau Directeur (Directeur Général Adjoint affecté actuellement au POLE EFFICIENCE ET PERFORMANCES et de ce fait en charge du développement de la télémédecine et des téléservices). Il prendra ses fonctions le 29 janvier sur notre site.

 

RESTAURATION : VICTOIRE, nous ne parlons plus "de permanence téléphonique" mais bel et bien d'une astreinte, comme prévu dans les décrets en vigueur (2002-9 du 4 janvier 2002 relatif au temps de travail et à l'organisation du travail, notamment les astreintes pour la Fonction Publique Hospitalière et le Décret 2003-507 du 11 6 2003 relatif à la compensation et à l'indemnisation du service d'astreinte dans la Fonction Publique Hospitalière). Pas d'exception donc contrairement à ce qu'avait soutenu "mordicus" lors de deux réunions houleuses où nous étions conviés, le Référent de la Direction Centrale aux HCL pour le passage en liaison froide de notre service de restauration).

A FO, en local, nous sommes conscients que la scission créée par la précédente proposition d'organisation risque de perdurer entre les deux équipes car l'une était persuadée de "son bon droit" et l'autre campait aussi sur ses positions. En effet, il se pourrait fort bien que les agents "durs", en minorité, aient du mal à admettre que les avancées gagnées soient partagées par tous les membres du service.... Mais, nous le savons tous, bien que ce soit une minorité d'agents (tous secteurs confondus) qui défilent dans les rues lors des grands mouvements de grève, les résultats ainsi obtenus profitent à tous les travailleurs. 

Certains points de cette nouvelle organisation seront à finaliser lors d'un prochain CHSCT (Comité d'Hygiène et de Sécurité des Conditions de Travail) tels que :

- le poste de travailleur isolé, bien identifié comme tel encore lors de cette instance, avec le dispositif de "l'homme mort" et son lot d'interrogations à juste titre,

- le poste de travail de l'agent travaillant "au froid" : composition du trousseau et son entretien pourraient faire l'objet d'un avenant au contrat que nous avons avec SANTALYS.

 

LABORATOIRE : La convention avec le CHITS de STE MUSSE perdure jusqu'au 5 mars et pourrait être prolongée pour permettre la mise en place de l'éventuel nouveau partenaire retenu à l'issue de l'appel d'offres à candidatures (qui se termine demain) et après l'étude approfondie de toutes les candidatures.

Pour les deux agents, techniciennes de laboratoire, encore actuellement rétribuées par les HOSPICES CIVILS DE LYON, la Direction Locale va les recevoir pour les intégrer dans la nouvelle organisation retenue ou les reclasser. Pour l'instant, en ce qui les concerne, absolument rien ne peut être décidé et acté...Nous restons donc vigilants sur leur devenir. 

PLAN BLANC : Un point important, même dans ce cadre , les agents ne sont pas tenus de donner leur(s) numéro(s) personnel(s) : fixe et/ou mobile. Mais nous savons tous que dans un tel cas, les camarades viendront spontanément répondre "présents" face à l'urgence de la situation....

Cette année commence sous de bons auspices à notre hospice et nous continuerons à oeuvrer pour qu'il en soit ainsi tout au long de cette année dont le point d'orgue sera les élections professionnelles du début décembre.  Cet important sujet fera l'objet d'un autre article bien plus détaillé.

Par souci réel d’écologie et à l’ère du « tout numérique », nous limitons volontairement la profusion de tracts et nous vous invitons à visiter notre blog : forenéesabran.canalblog où vous pouvez consulter à volonté toutes les références aux textes de lois concernant le fonctionnaire hospitalier.